Mascara Troublemarker

 

Bonjour à tous !

 

Il y a de cela un mois, je vous parlais de ma fabuleuse découverte du mascara Paradise Extatic de L’oréal. Dans la vague des nouveautés, Il y en avait une que j’attendais impatiemment, le nouveau mascara d’Urban Decay: Troublemaker. Il faut avouer qu’au niveau marketing ils ont frappé fort et ce pour plusieurs raisons.

 

Mascara Troublemarker

 

Si l’on commence par le visuel, l’effet coloré holographique en met pleins la vue et ne peut laisser indifférent. Vient ensuite deux mots d’accroche sur l’emballage qui titille la curiosité: Urban Decay promet un volume multiplié par X13,7 ! Rien que ça ! De quoi donner envie de se jeter dessus. Enfin le « Sex-proof » finit par effectivement semer le trouble dans nos esprits. Avec tout ceci, ce mascara semble bien être un fauteur de troubles dans le rayon des mascaras. Mais qu’a-t-il réellement dans le tube ?

 

Mascara Troublemarker

 

Reprenons nos esprits, et penchons nous sur ses réelles intentions. c’est un mascara qui veut tout d’abord donner du volume mais également être allongeant. Sa formule est enrichie en fibres ultra légères qui permettent les effets nommés juste avant. Cela permet également une légèreté sur les cils, chose pas toujours évidente avec les fibres. Cette composition high tech se veut également facile d’application, sans paquet et agréable pour une superposition de couches.

 

Mascara Troublemarker

 

Le tube est plus imposant que certains mascaras classiques mais son effet holographique sirène-licorne est bien innovateur et lui donne une originalité certaine. Pour ce qui est de la brosse en matière silicone, celle-ci a une forme assez classique avec deux longueurs du picots différents. Enfin sa couleur est bien noire, soi-disant grâce à la combinaison de deux types de pigments noirs. Perso, je ne vois pas une différence de fou par rapport à d’autres mascaras noires …

 

Mascara Troublemarker

 

L’application se fait sans problème et rapidement vos cils sont enrobés. Ils prennent du volume dès la base, mais je reste un peu septique sur l’effet « Super Long ». Il n’y a pas d’effet pattes d’araignée malgré la présence des fibres et la superposition des couches. Je ne n’ai pas testé l’effet « Water Sex proof » qu’il faut comprendre par résistant à des situations aux températures élevés et une hygrométrie plus haute que la moyenne type boite de nuit ou Hammam. Cependant, il tient parfaitement bien sur une longue journée sans effritement, ni transfert sous l’oeil. 

Je vous laisse observer l’avant/ après :

 

Mascara Troublemarker
Cils nus / 1 couche / 2 couches

 

Troublemaker, ce mascara que j’avais mis sur ma wishlist dès le premier coup d’oeil, me laisse un peu sur ma faim. En effet, je m’attendais peut être à mieux, ou bien le Paradise Extatic a mis la barre très haut… Il remplit toutefois très bien sa promesse de volume déployé et ce packaging holographique est sans pareil. Mais la longueur n’est pas aussi saisissante que le volume et je trouve la brosse un peu agressive si vous avez les yeux sensibles. Quant à la dénomination « Sex-proof » n’est autre que du market’ 100% pur jus.

Mon avis reste mitigé malgré un résultat final assez convaincant, je pense tout simplement qu’il n’est pas le mascara idéal pour mes cils.

 

Mascara Troublemarker

 

Liens utiles: 

Mascara Troublemaker - Urban Decay - Urban Decay.fr - 23,50€

Mascara Troublemaker - Urban Decay - Sephora - 24,95€

 

 

Envie de le tester ou bien est ce déjà fait ? Votre mascara préféré ? 
A très bientôt ♥

 

P.S : Je vous laisse avec cette chanson qui colle parfaitement avec le nom du mascara 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.